Exploiter l'énergie du vent

Une éolienne performante pour moins de 100 euros
Auteur: Jean Luc, La Valette du Var, France
En ligne depuis: 28.09.2009, Nombre de visites: 267107
Souhaitez-vous construire une éolienne vous-même ? Nous vous présentons deux projets de clients qui ont construit à l'aide de nos aimants en néodyme leur propre éolienne. Le premier projet provient d'un particulier qui a réalisé une éolienne DIY pour son usage personnel. Le deuxième projet est d'un étudiant qui a fabriqué une éolienne dans le cadre de son mémoire de fin d'études.
Table des matières

Construire soi-même une éolienne à moindre coût

J'ai construit une petite éolienne pour laquelle je me suis fixé les objectifs suivants : faible poids, réalisation relativement simple et surtout un coût de matériaux réduit. Vous pouvez voir les détails de la construction dans la vidéo YouTube tout en bas de la page (seulement en français, mais devrait être compréhensible également pour des personnes parlant une autre langue).
Ici, on peut voir les 9 bobines, chacune composée de 70 enroulements de fil isolé au vernis. Je les ai disposées en forme d'étoile dans une boîte en bois (diamètre 21 cm) et ensuite coulées dans de la résine polyester (voir vidéo à la première minute).
Ensuite, j'ai découpé un disque de 18 cm de diamètre dans une tôle d'acier de 5 mm d'épaisseur qui servira de rotor. Le roulement à rouleaux a été fixé sur le trou au milieu pour que le rotor puisse tourner.
Maintenant, vos aimants puissants sont entrés en jeu. D'abord, je l'avais essayé avec des aimants moins forts, mais le résultat n'était pas du tout satisfaisant. En plus, vos aimants sont vendus à des prix très corrects et ne compromettaient donc pas mon budget :-).
J'ai alors collé 12 disques magnétiques S-20-10-N de supermagnete avec de la colle forte à intervalles réguliers sur le disque métallique. Il fallait que tous les aimants soient orientés de la même manière.
Rotor avec roulement à rouleaux monté
Rotor avec roulement à rouleaux monté
Ensuite, j'ai également coulé les aimants dans de la résine polyester. J'ai dû faire attention à ne pas les couvrir complètement pour qu'ils dépassent légèrement.
Maintenant, j'ai rajouté un deuxième rotor. Avec ses 16.5 cm de diamètre, il est légèrement plus petit que le premier, mais il est du même matériau. J'y ai également collé 12 disques magnétiques. Ces aimants doivent être orientés dans le sens inverse que ceux du premier rotor, sinon cela ne fonctionnerait pas.
Le générateur a tout de suite réussi son essai sur l'établi. Il suffisait de le pousser doucement pour qu'il produise plus de 12 volts. Le courant alternatif ainsi produit a été converti en courant continu à l'aide de trois diodes.
Maintenant, j'avais juste encore besoin de l'éolienne elle-même. Elle est composée de trois pales en verre acrylique que j'ai taillées en pointe et biseautées de 20 degrés. L'éolienne entière a un diamètre de 1,5 mètres.
  • Poids total : presque 8 kg
  • La tension : 18 volts lors d'une vitesse de vent de 30 km/h, pas moins de 12 volts lors de 8 km/h
  • Le prix : moins de 100 euros grâce au matériel pas cher.
Voici la vidéo YouTube avec les bulles de texte explicatives.

La construction d'une éolienne comme sujet de mémoire

Note de notre client Tommi Ollikaine de Kuopio (Finlande) :
Je voulais construire un générateur de courant pour mon éolienne. L'éolienne a un rotor avec un diamètre considérable de 3,72 mètres.
J'ai pris deux plaques rondes en acier et j'ai fixé par plaque 16 parallélépipèdes magnétiques Q-40-20-10-N. Les aimants sont repartis sur le long du bord extérieur et les pôles sont orientés alternativement vers le haut et vers le bas (nord-sud-nord). La répartition sur la première plaque est la même que sur la deuxième pour qu'elles s'attirent réciproquement.
J'ai ensuite formé 12 bobines en enroulant du fil fin en cuivre, puis je les ai collées avec du ruban adhésif.
Les plaques et les bobines ont été successivement montées sur un boîtier qui se trouve sur l'axe du rotor.
La rotation du rotor provoquée par le vent mettra aussi en mouvement les plaques magnétiques. Le courant alternatif engendré sera transformé à l'aide de 6 redresseurs en courant continu.
La génératrice fournit au maximum 900 watts quand cette dernière et l'éolienne font environ 450 rotations par minute. Dès 57 rotations par minute la batterie commence à se charger.
Tommi a réalisé ce projet dans le cadre de sa thèse d'ingénieur électro-technique. Il a pour cela étudié les possibilités et les conditions du vent pour l'utilisation de génératrices éoliennes en Finlande. La génératrice devrait être fabriquée avec un budget modeste (au maximum 1000 euros). Le prototype fournit suffisamment d'énergie pour une cabane de chasse à Kortemäki, Vieremä en Finlande.