Protection d'un leurre de pêche

Comment éviter l'usure d'un leurre en caoutchouc mou
Auteur: Marquito und Schnöki, Insel Fehmarn, Allemagne
Le leurre en caoutchouc mou, que même le profane de la pêche connaît, fait partie de l'équipement de base de tout pêcheur. En plus du crochet sur la tête plombée, on y rajoute souvent un hameçon plus petit. Cette méthode devrait permettre d'attraper les poissons qui normalement ne font que mordiller le leurre.

Problème d'usure

Le petit crochet supplémentaire est accroché sur un fil court. Pour que l'hameçon ne flotte pas n'importe comment dans l'eau, nous l'avons enfoncé à laide d'un des trois crochets dans la queue du leurre en caoutchouc. Mais lorsque le poisson prédateur mord, il arrache le crochet et abîme ainsi bien évidemment le matériel. Le leurre, qui coûte pourtant cher, devient rapidement inutilisable car une fois déchiré, voire avec la queue arrachée, il n'attire plus aucun poisson !

Solution

J'ai pu facilement résoudre ce problème d'usure récurrent et couteux avec un aimant Supermagnet ! J'ai inséré dans le corps du leurre un petit disque magnétique S-04-03-N qui maintient l'hameçon dans la bonne position jusqu'à ce qu'il soit attrapé par un poisson. Le crochet est alors libéré sans que le matériel soit endommagé.
Aimant à l'intérieur du leurre
Cette méthode ne ménage non seulement le matériel mou mais présente en plus un avantage majeur : Les trois pattes du crochet sont dégagées et peuvent se planter sans encombre dans la bouche du poisson.

Pose de l'aimant

A l'aide d'un couteau bien tranchant, il faut inciser le poisson afin de créer l'emplacement pour l'aimant. Ensuite, on insère l'aimant avec un peu de colle de sorte que le matériel élastique enferme bien l'aimant latéralement. La fente étroite assure un bon maintien de l'aimant et le protège contre l'eau susceptible de pénétrer et contre d'éventuels dommages provoqués par la rouille.
Emplacement du petit disque magnétique
Dans le présent exemple, nous avons utilisé la colle "Pattex uni-rapide supergel" car une fois séchée, elle reste flexible.
La plupart du temps, un peu de colle déborde et étanchéifie ainsi automatiquement la fente. Autrement, il faudrait rajouter après coup un peu de colle pour rendre l'ouverture étanche.
Les points de colle devraient être contrôlés régulièrement pour éviter la formation de rouille.
Si vous êtes bon bricoleur et capable d'appliquer une couche fine mais continue de colle, vous pouvez utiliser de petits aimants. Si vous préférez jouer la carte de la sécurité en étalant la colle généreusement, vous pouvez prendre des aimants plus gros et plus puissants. Ceux-ci exercent même à travers une couche de colle épaisse assez de force d'attraction sur l'hameçon. Pour des crochets plus gros (par exemple sur des cannes à brochet), vous devriez utiliser également des aimants plus puissants.

Possibilité supplémentaire d'utilisation

Le leurre magnétique en caoutchouc sait même faire plus : Le leurre peut flotter presque librement dans l'eau si l'on y fixe une petite vis en liège. Afin d'obtenir une position la plus naturelle possible, le leurre doit être bien équilibré, pour ce faire, l'aimant fait office de poids de quille.
Amusez-vous bien avec la réalisation de cette idée et bonne pêche !
Note de l'équipe de supermagnete : Si vous voulez profiter pendant longtemps de votre leurre magnétique, l'aimant doit absolument être étanche à l'intérieur du leurre, autrement il commencera à rouiller avec le temps. Des disques magnétiques en ferrite pourraient constituer une alternative. Ils ne rouillent pas mais en revanche, ils sont nettement moins puissants que des aimants en néodyme.

Tout le contenu de cette page est protégé par le droit d'auteur.
Sans autorisation expresse, le contenu ne peut être copié ou utilisé sous quelque forme que ce soit.