Le produit a été ajouté à votre panier.
Aller au panier

Petit générateur éolien

Voici comment créer un simple générateur éolien que même des jeunes peuvent fabriquer
Auteur: E.S., Luxembourg
En ligne depuis: 03.07.2009, Nombre de visites: 95630
0
L'AJSL (Association Jeunes Scientifiques Luxembourg - un club de jeunes chercheurs) voulait construire une éolienne simple et pas trop chère avec du matériel provenant d'un magasin de bricolage. Le fonctionnement devait également être facile à comprendre.
Le principe d'un générateur éolien est bien connu : Il faut une éolienne et un générateur.
Les conditions idéales :
  • le courant électrique devrait être généré à bas régime (300 U/min)
  • le générateur devrait démarrer facilement
Le répulseur a été fabriqué sous une forme modifiée à partir d'un tuyau d'évacuation en PRV de 110 mm, comme l'a très bien décrit M. Grüner dans son projet client Éolienne à 5 euros.
Le diamètre est de 1 m et la largeur des pales à partir de la ligne médiane est de +2 et de +7 cm (travail pour la scie sauteuse).
Arbre : acier de 5 mm, longueur 18 cm
Palier : 2 équerres de montage, percés, pour l'arbre de 5 mm. Dimensions : 60 x 60 x 40 cm
Le moyeu se compose d'une vis mécanique M8-x-20 avec un perçage central de 5 mm pour l'arbre et un perçage transversal de 2,5 mm avec un filetage M3 pour la vis de blocage. Le répulseur est fixé à l'aide de deux rondelles élastiques et d'écrous.
Bobines enroulées de fil de cuivre émaillé
L'intérieur du stator
Le stator consiste en une plaque de contreplaqué de 10 mm d'épaisseur dotée de six perçages disposés en un cercle de 5 cm de diamètre. Dans chaque trou, une vis mécanique M6 x 25 mm (noyau de la bobine) est insérée.
Six canettes de machines à coudre en plastique sont enroulées de fil de cuivre étamé 0,4, aussi fermement que possible - environ 12 m tiennent sur une canette. Le sens de l'enroulement doit être le même pour les six canettes.
Le noyau de fer ne doit pas dépasser de la bobine ce qui est obtenu à la partie arrière du stator à l'aide d'un joint torique ou d'un morceau de tuyau en plastique.
Le début et la fin des enroulements sont amenés par deux petits trous percés (voir photo ci-dessus) vers l'arrière à travers la planche du stator.
Les bobines sont fixées sur le noyau de fer avec un peu de colle photopolymérisable ou à l'aide d'un pistolet à colle chaude.
Vue détaillée d'une seule bobine
Vue détaillée d'une seule bobine
Établir des connexions électriques
Extérieur du stator
Il ne reste plus qu'à réaliser les connexions électriques. Chaque extrémité du fil d'une bobine est reliée au début du fil de la bobine adjacente (au moyen d'une soudure ou d'un mini-connecteur de câble). Il reste un début et une fin de fil où le courant est dérivé.
Le rotor est un disque perforé d'un diamètre de 8 cm en contreplaqué de 10 mm d'épaisseur dans lequel sont collés 12 disques magnétiques S-10-05-N à l'aide d'une colle forte (facile à réaliser avec une scie cloche et une perceuse). Le diamètre du "cercle magnétique" mesure 5 cm et les aimants doivent être fixés en alternant les pôles - une fois le pôle nord orienté vers le haut, une fois le pôle sud.
Le boîtier est composé
  • d'une plaque de base de 9 x 16,5 cm en bois lamellé-collé d'une épaisseur de 18 mm.
  • de son stator pour la paroi arrière.
  • de deux parties latérales en contreplaqué de 10 mm pour assurer la rigidité nécessaire.
Le mécanisme de rotation est composé
  • d'une fixation de robinet 0,5 pouces x 15 mm.
  • d'un morceau de conduite d'eau 0,5 pouces x 8 cm.
  • d'un morceau de tube en aluminium adapté pour recevoir la conduite d'eau.
La girouette est composée
  • d'un conduit de câbles d'un diamètre de 16 mm et d'une longueur de 50 cm.
  • de contreplaqué de 5 mm d'épaisseur aux dimensions 30 x 15 cm.
  • d'un collier en plastique pour le conduit de câbles.
Le conduit de câbles doit être entaillé ; environ 1 cm à l'avant pour le trou de 15 mm de la console du robinet, environ 15 cm à l'arrière pour recevoir le panneau de contreplaqué.
Interstice :
Pour que l'ensemble démarre facilement, l'interstice entre le rotor et le stator est ajusté à l'aide de rondelles, d'une bague de réglage réalisée à partir d'une borne de raccordement et du moyeu d'hélice - d'environ 2 mm dans le cas présent. Ce large interstice entraîne bien sûr une perte d'énergie électrique importante. Mais cette énergie est tout de même suffisante pour allumer une diode électroluminescente. Une LED claire qui émet une lumière rouge convient le mieux.
L'éolienne terminée
L'éolienne terminée
15 exemplaires de cet éolienne ont été construits par des jeunes de 12 à 14 ans dans notre club de jeunes chercheurs AJSL. De nombreuses pièces étaient bien sûr préfabriquées, de sorte que tout le montage n'a pris qu'à peine trois heures.
Le résultat était une réussite à 100 % et les jeunes étaient ravis !
Si le thème de l'éolienne ou du générateur éolien vous intéresse, consultez également notre projet Exploiter l'énergie du vent.

Tout le contenu de cette page est protégé par le droit d'auteur.
Sans autorisation expresse, le contenu ne peut être copié ou utilisé sous quelque forme que ce soit.